Les fruits
Les fruits secs déhiscents

Les fruits déhiscents sont très variés. Ils peuvent comprendre un ou plusieurs carpelles soudés. Ce sont les follicules, les gousses, les siliques et les capsules. Ces fruits sont caractérisés par leur mode de déhiscence.

Follicules et gousses

  • Les follicules et les gousses sont constitués d'un seul carpelle fermé dont les bords sont soudés au niveau des placentas qui portent les graines.
  • Un follicule s'ouvre par une seule fente de déhiscence située au niveau de la suture placentaire.
  • Une gousse s'ouvre par deux fentes de déhiscence, l'une située au niveau de la suture placentaire et l'autre au niveau de la nervure médiane du carpelle.
Structure et déhiscence d'un follicule.
Follicules d'hellebore en coupe transvesale.
Structure et déhiscence d'un follicule.
Gousse de petit pois en coupe transversale.
REMARQUE : En coupe transversale, follicule et gousse se ressemblent (un seul carpelle fermé au niveau des placentas). Ils se distinguent essentiellement par le nombre de fentes de déhiscence (une ou deux).

Siliques

Les siliques sont des capsules particulières, rencontrées principalement dans la famille des Crucifères ou Brassicacées.
L'ovaire est formé de deux carpelles soudés à placentation pariétale. Il ne devrait y avoir en principe qu'une seule loge. Une cloison supplémentaire (cloison surnuméraire) se développe entre les placentas opposés. Le fruit devient alors biloculaire, la déhiscence s'effectue par quatre fentes situées de part et d'autre des placentas (déhiscence paraplacentaire). Lorsque les deux valves externes se séparent, les graines restent attachées au cadre placentaire qui entoure la cloison surnuméraire, puis se détachent.

Structure et déhiscence d'une silique.
Une silique remarquable : la monaie du Pape (Lunaria).

Les siliques son toutes construites selon le même modèle mais varient notablement en fonction de leurs proportions (longueur, largeur, épaisseur). la silique est longue et fine chez le chou, courte et creuse chez la capselle et très applatie chez la monnaie du Pape.

Capsules

Lorsque le fruit sec est formé par deux ou plusieurs carpelles soudés, l'ouverture se réalise par des fentes de déhiscence. Celles-ci se forment soit au niveau des sutures placentaires, soit au niveau des nervures médianes des carpelles. Ces modes de déhiscence peuvent se produire quelque soit le type de placentation (axile ou pariétale). Les deux modes peuvent parfois coexister dans un même fruit (double déhiscence du ricin).

Ci-dessous : Quelques exemples de capsules déhiscentes

Capsule de Marron en début de déhiscence.
Capsule de Datura ouverte.
Capsule de Ricin ouverte.
Placentation axile à trois loges. Déhiscence loculicide. Dans le cas du marron, de nombreux ovules avortent et un seul se développe en graine. Placentation axile à quatre loges. Déhiscence septicide. Les quatre loges s'écartent et les graines restent attachées au centre. Placentation axile à trois loges. Double déhiscence (loculicide et septicide). Chaque loge ne contient qu'une graine dans le cas du Ricin.

Il existe des cas comme le ricin pour lequel la déhiscence s'effectue par six fentes (déhiscence à la fois loculicide et septicide).
Dans de nombreux cas , la déhiscence peut se réaliser non pas avec des fentes mais avec des pores (déhiscence poricide, exemple du coquelicot et du mouron rouge)

follicules et gousse   Siliques et silicules
Hellebore Pois Genêt Haricot Capselle Chou Lunaire Moutarde
Capsules

 

Capsules particulières
  Coton Datura Marron Ricin   Coquelicot Mouron  

Et les autres fruits : Fruits Simples, Charnus, Secs Déhiscents, Secs Indéhiscents, Multiples, Complexes, Composés ou toute la Collection disponible.

[Haut de la page]

 
Biologie et Multimédia - UFR des Sciences de la Vie - Sorbonne Université