L'hydre verte, Chlorhydra viridis, cousine de l'hydre brune, possède des tentacules plus courts (video 1). Mais sa particularité est d'héberger dans son feuillet endodermique des algues vertes commensales ou zoochlorelles (video 2). Comme l'hydre brune, elle capture ses proies à l'aide de ses tentacules garnis de cnidocystes (video 3). La reproduction des hydres d'eau douce est, soit asexuée, soit sexuée (video 4, video 5, video 6, video 7, video 8). La fécondation conduit à un développement embryonnaire qui commence par une période de clivage. (video 9)

Retour