Inhibition fonctionnelle de la fibronectine chez le pleurodèle, par microinjection dans le blastocoele de peptides de synthèse. Parmi les nombreux peptides testés, la séquence R-G-D-S issue du domaine de liaison à la cellule inhibe l'adhérence des cellules mésodermiques à la matrice extracellulaire et par voie de conséquence, la migration cellulaire. Il s'agit là, de la plus petite séquence capable d'inhiber la fonction de la fibronectine.

Le blocage de la migration cellulaire entraine le blocage de l'invagination qui entraine à son tour le blocage de la gastrulation. Les 3 tissus fondamentaux, ectoderme, mésoderme et endoderme restent apparents à l'observateur. Cependant, on remarque que les plissements de l'ectoderme traduisent la persistance des mouvements d'épibolie.

Au total, l'inhinition de la fonction de la fibronestine entraine l'inhibition des mouvements d'invagination mais pas ceux de l'épibolie.(d'après Boucaut et al, 1984).