Du côté extracellulaire, les intégrines reconnaissent la fibronectine, et du côté cytoplasmique, elles sont liées au cytosquelette. On comprend que, dans ces conditions, toute modification extérieure à la cellule se répercute sur le cytosquelette via les intégrines. C'est ainsi que l'on conçoit la régulation de l'adhérence des cellules mésodermiques à la matrice extracellulaire.

(D'après Adhésion cellulaire-Dr. M.H. Lafage - Proust)