Malgré l'absence de neurulation dans les explants où les mouvements d'invagination sont inhibés, certains gènes spécifiques de la neuralisation s'expriment.

C'est ainsi que le gène homéotique Xlhbox6 spécifique de la moëlle épinière, s'exprime dans l'ectoderme postérieur situé dans la continuité du chordomésoderme. Le gène Krokx-20, spécifique des rhombomères 3 et 5 s'exprime plus antérieurement. Enfin, le gène En-2, spécifique de la liaison mésencéphale-métencéphale, s'exprime encore plus antérieurement (d'après Doniach et al, 1992).