Accueil B.Mol Gen T.P Web
LA STRUCTURE DU CHLOROPLASTE 
Etioplastes et différenciation des chloroplastes à la lumière


Exemple : étioplastes et chloroplastes de plantule de lentille

Lorsque des plantules sont cultivées à l'obscurité, les plastes des jeunes feuilles ne se différencient pas en chloroplastes, mais prennent une structure particulière. On les appelle des étioplastes. Lorsque les feuilles sont éclairées pendant quelques heures, ces étioplastes se différencient en chloroplastes en développant un système lamellaire typique.

ETIOPLASTES
de germinations étiolées
DIFFERENCIATION DES ETIOPLASTES
après 12 heures de lumière
Etioplastes de germinations étiolées
Différenciation des étioplastes après 12 h de lumière
Vue générale. On observe le corps prolamellaire à structure paracristalline et quelques thylacoïdes.
(Cliché : Arlette Nougarède).

Le corps prolamellaire commence à disparaître (en bas) et de nombreux thylacoïdes commencent à se réunir pour former des grana.
(Cliché : Arlette Nougarède)

Détail. Corps prolamellaire.
Détail. Désorganisation du corps prolamellaire
Détail. Corps prolamellaire.
Détail. Désorganisation du corps prolamellaire et formation des thylacoïdes.
Détail. Autre vue d'un corps prolamellaire.
Accolement de thylacoïdes et formation de grana.
Détail. Autre vue d'un corps prolamellaire.
Détail. Accolement de thylacoïdes et formation de grana.

La différenciation structurale du chloroplaste s'accompagne de l'acquisition de ses fonctionnalités (pigments assimilateurs, photosystèmes, chaînes de transporteurs,...).
Lors de la formation des grana, les images observées montrent que ce ne sont pas des thylacoïdes séparés qui s'accolent, mais que les nouveaux thylacoïdes se forment par expansion des thylacoïdes préexistants. Ceci est un bon argument pour admettre que l'ensemble des lumen des thylacoïdes est en communication.

Pour voir l'ultrastructure des chloroplastes différenciés.

Pour approfondir : les techniques d'étude, la structure des chloroplastes des algues, des plantes supérieures et leur différenciation.


 Roger Prat et Véronique Vonarx
Crédits photographiques : Arlette Nougarède
 
Dernières modifications : 27 juin 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie