Accueil B.Mol Gen T.P Web
LA STRUCTURE DU CHLOROPLASTE 
Le chloroplaste d'une chromophyte

Exemple du Cryptomonas (Cryptophycées)

Cette algue unicellulaire possède un plaste constitué de quatre membranes, des thylacoïdes associés par deux et un pyrénoïde intra plastidial et des réserves constituées d'amidon vrai intra plastidial.

Vue générale d'une cellule de cryptomonas.

Schéma d'une cellule de cryptomonas.
Vue générale d'une cellule de Cryptomonas. Les quatre zones encadrées dans le schéma (A, B, C, D) sont détaillées dans les photographies suivantes. (Cliché : Christiane Lichtlé)

 

Détail des thylacoïdes groupés par deux.
Enveloppe nucléaire et enveloppe chloroplastique

Détail des thylacoïdes groupés par deux.
(Cliché : Christiane Lichtlé)

Enveloppe nucléaire et enveloppe chloroplastique.
Le noyau est en bas.
(Cliché : Christiane Lichtlé)
Nucléomorphe
Appareil de Golgi.

Nucléomorphe (au centre) entre les deux membranes internes du chloroplaste (peu visibles) et les deux membranes externes.
(Cliché : Christiane Lichtlé)

Appareil de Golgi.
(Cliché : Christiane Lichtlé)

L'enveloppe du chloroplaste est constituée de quatre membranes dont la plus externe est en relation avec l'enveloppe nucléaire. Entre les deux groupes de deux membranes, on trouve un noyau vestigial : le nucléomorphe et des restes de cytoplasme. Ceci correspond aux vestiges de la cellule photosynthétique qui a été absorbèe par une deuxième cellule eucaryote. (endosymbiose secondaire).

Pour approfondir : les techniques d'étude, la structure des chloroplastes des algues, des plantes supérieures et leur différenciation.



 Roger Prat et Véronique Vonarx
Crédits photographiques : Christiane Lichtlé, Laboratoire "Organismes photosynthétiques et environnement, ENS
 
Dernières modifications : 27 juin 2005
Tous droits réservés - Biologie et Multimédia - Université Pierre et Marie Curie - UFR de Biologie