Vous êtes sur ATP. Ce bandeau vous donne accès aux autres rubriques de Bmedia. Accueil
Biochimie 
et biologie moléculaire
Biologie 
du développement
Biologie cellulaire Zoologie Biologie végétale Physiologie végétale Informations sur le site Liens externes
Sans
ordinateur
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL




Microbiologie
Biochimie
Biologie cellulaire
Génétique
Physiologie animale
Physiologie végétale
Evolution
Organismes modèles
Avec ordinateur
ExAO
Modèles moléculaires


Réalisation de préparations microscopiques de mitose :
une méthode sûre, rapide et peu coûteuse


Pour observer les différentes phases de la mitose et les chromosomes, un matériel biologique simple et facile à obtenir est constitué par les jeunes racines obtenues à la base de bulbes de diverses plantes (ail, oignon, échalote, jacinthe). Lorsque l'on place ces bulbes sur un récipient de manière à ce que leur base baigne dans l'eau, des racines se développent en quelques jours :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Bulbes d'oignon, d'ail et d'échalottes

La croissance est rapide (quelques mm par jour). Elle résulte des mitoses qui se produisent dans le méristème racinaire situé dans la zone sub-apicale de la racine. Le méristème forme une petite tâche visible à l’œil nu comme on le voit dans le cliché ci-dessous :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Jeunes racines à la base d'un bulbe d'échalotte

C'est donc la région du méristème qu'il convient de prélever pour réaliser la préparation.


  •  Réalisation pratique
1. Prélever avec des ciseaux une jeune racine en croissance sur un bulbe. Couper le segment terminal à environ 5 mm de l'extrémité et le déposer sur une lame porte-objet. On doit observer près de l'extrémité le méristème qui forme une petite tache. 
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
2. Recouvrir l'échantillon d'acide chlorhydrique à 1 mol.L-1. Laisser agir 5 minutes pendant lesquelles l'acide hydrolyse le ciment pectique qui relie les parois cellulaires. Ceci facilitera ensuite la dissociation des cellules. 
3. Enlever l'acide avec un essuie tout utilisé comme papier buvard en faisant attention de ne pas coller l’échantillon sur le papier.

4. Recouvrir l'échantillon d'une solution d'orcéine et laisser agir pendant 20 minutes.
 

5. Éliminer le colorant avec un essuie tout en faisant attention de ne pas entraîner l'échantillon.
6. Recouvrir d'une goutte d'acide acétique à 45 % et poser une lamelle couvre-objet.

7. Appuyer doucement sur la lamelle (attention, fragile !) pour aplatir l'échantillon de façon à former une couche monocellulaire en déplaçant légèrement la lamelle tout en appuyant pour provoquer la dissociation des cellules.


Voir des photographies de mitoses obtenues par cette méthode

  • Solutions
Acide chlorhydrique 1 mol.L-1 
Dans une fiole jaugée de 1 L, verser 914 mL d’eau distillée. Compléter à 1 L avec de l’acide chlorhydrique à 36 % (densité 1,178).

Orcéine acétique, solution mère 
Dissoudre 1 g d’orcéine dans 45 mL d’acide acétique pur. 
Faire bouillir jusqu’à dissolution et laisser refroidir.
Filtrer et conserver le filtrat au réfrigérateur.

Solution diluée à préparer extemporanément 
Mélanger 9 mL de solution mère avec 11 mL d’eau distillée et répartir dans des flacons compte-gouttes.




Orcéine
Référence O 7380 1 g : 78,00 F (tarif 1999)
SIGMA 
L’Isle d’Abeau Chesnes, BP 701 38297 Saint Quentin Fallavier Cedex 
Tel : 0474822800 

Page d'accueil de BMédia
Tous droits réservés
BMédia, 1999-2004
Contact :
Envoyer un courrier