Vous êtes sur ATP. Ce bandeau vous donne accès aux autres rubriques de Bmedia. Accueil
Biochimie 
et biologie moléculaire
Biologie 
du développement
Biologie cellulaire Zoologie Biologie végétale Physiologie végétale Informations sur le site Liens externes

 
Sans
ordinateur
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL



Microbiologie
Biochimie
Biologie cellulaire
Génétique
Physiologie animale
Physiologie végétale
Evolution
Organismes modèles
Avec ordinateur
ExAO
Modèles moléculaires

Activité électrique en fonction du travail musculaire

 
  • Montage

  •  

     
     
     
     
     
     
     

    Trois électrodes jetables sont placées sur la peau du biceps brachial, alignées au milieu de sa partie charnue. 

Électrodes placées sur le biceps
(muscle fléchisseur de l'avant bras formant la partie charnue du bras)
On enregistre pendant une vingtaine de secondes la réponse électromyographique du biceps à des charges croissantes portées par la main lorsque l’avant-bras est maintenu légèrement fléchi formant un angle d’environ 120° avec l’avant-bras, main en supination (paume vers le haut). 

Ajout d'une haltère de 3 kg
L'enregistrement de l’EMG commence en absence de poids. Au bout de quelques secondes, un poids de 3 kg est posé dans la main (en conservant la même position : contraction isométrique) et quelques secondes plus tard, un poids supplémentaire de 3 kg est ajouté.
  • Résultats
      •  
        EMG du biceps, d'abord en absence de charge extérieure, puis lors de l'addition de poids de 3 kg
        Noter l'augmentation simultanée de l'amplitude et de la fréquence de l'activité électrique globale  qui traduit le recrutement d'unités motrices supplémentaires lorsque le travail effectué par le muscle augmente.
    En utilisant un dynamomètre interfacé avec l'ordinateur, la relation entre travail et activité électrique d'un muscle peut être quantifiée directement. Le dynamomètre est constitué d'un appareil de musculation de la main muni d'une jauge de contrainte. Lorsque l'on serre le dynamomètre, la tension électrique donnée par l'appareil est proportionnelle à la force exercée.
     


    Page d'accueil de BMédia
    Tous droits réservés
    BMédia, 1999-2004
    Contact :