Vous êtes sur ATP. Ce bandeau vous donne accès aux autres rubriques de Bmedia. Accueil
Biochimie 
et biologie moléculaire
Biologie 
du développement
Biologie cellulaire Zoologie Biologie végétale Physiologie végétale Informations sur le site Liens externes

 
Sans
ordinateur
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

Microbiologie
Biochimie
Biologie cellulaire
Génétique
Physiologie animale
Physiologie végétale
Evolution
Organismes modèles
Avec ordinateur
ExAO
Modèles moléculaires


Dissection du cur de mouton
Cliquer sur les images pour les agrandir
Les curs de mammifères ont tous la même organisation générale et le cur de n'importe quelle espèce de mammifère peut donc être utilisé pour en montrer l'organisation par la dissection. Le cur de mouton ressemble beaucoup au cur humain et peut être obtenu auprès de son boucher ou dans un abattoir.
On obtient en général un bloc cur-poumon comme ci-dessous :
Bloc cur-poumon de mouton
  • Aspect extérieur du cur
La majeure partie de la surface extérieure du cur est recouverte de tissu adipeux. Sur la face antérieure de l'organe, un sillon marque la séparation des ventricules droit et gauche. Les oreillettes sont petites, de couleur rose et leur paroi est mince. Lorsque le cur a été obtenu auprès d'un boucher, il est souvent dépourvu d'oreillettes comme dans l'image ci-dessous :
Cur de mouton
  • Cur et circulation
Le repérage des vaisseaux afférents (veines) et des vaisseaux efférents (artères) peut être facilité en y introduisant des tubes.
Les veines ramènent le sang vers le cur tandis que les artères distribuent le sang en provenance du cur. Ceci permet de constater que le cur est constitué de deux systèmes séparés. Le cur gauche reçoit, par les veines pulmonaires qui s'abouchent dans l'oreillette gauche, le sang hématosé provenant des poumons et le propulse dans la circulation générale par l'aorte. Le cur droit reçoit, par les veines caves qui s'abouchent dans l'oreillette droite, le sang provenant de l'ensemble des organes à l'exception des poumons et propulse ce sang désoxygéné vers les poumons. La circulation pulmonaire et la circulation générale sont donc disposées en série. Sur les photographies ci-dessous, chaque vaisseau est identifié par un chiffre :
Cur de mouton
Face antérieure
Face postérieure

1 : départ du tronc aortique ; 2 : aorte ; 3 : tronc brachio-céphalique droit ; 4 : veine pulmonaire ; 5 : artère pulmonaire (repoussée vers la droite du cur pour voir le départ de l'aorte) ; 6 : veine cave supérieure ; 7 : veine cave inférieure.
  • Structure interne
    • Coeur droit
        • Ventricule
 Découper avec des ciseaux la paroi antérieure de l'artère pulmonaire vers le bas et continuer en découpant le ventricule droit le long du sillon interventriculaire (la ligne d'incision est marquée de croix sur la photo ci-dessous). L'ouverture de la paroi de l'artère et du ventricule permet d'observer la valvule sigmoïde (valvule artérielle), la cavité ventriculaire et la valvule auriculo-ventriculaire droite (valvule tricuspide).


Ligne d'incision
(face antérieure)

Ventricule droit et paroi artérielle

X : valvule sigmoïde formée de trois valvules semi-lunaires semblables. 
 

   Détail de la valvule sigmoïde pulmonaire ouverte

Chaque valvule semi-lunaire de la sigmoïde a été remplie de coton pour en visualiser 
la structure en forme de poche.
 


Valvules sigmoïdes en place

Les deux valvules sigmoïdes sont visibles. Au premier plan, la valvule de l'artère pulmonaire est ouverte. Au second plan, la valvule aortique est fermée.

 

Détail de la valvule sigmoïde fermée

Noter les trois lames triangulaires 
dont l'affrontement ferme l'orifice artériel.

Détail de la valvule sigmoïde ouverte

Les lames se rabattent contre la paroi artérielle.

      • Oreillette droite
Découper en ligne droite la paroi postérieure des veines caves puis faire une incision perpendiculaire à travers la paroi de l'oreillette. Ecarter les parois pour ouvrir la cavité auriculaire dont le fond est occupé par l'orifice auriculo-ventriculaire et la valvule tricuspide (auriculo-ventriculaire droite) :
Détail de la cavité auriculaire droite

Noter l'orifice auriculo-ventriculaire (*) et les piliers de la valvule tricuspide (VT). La cloison interauriculaire montre les vestiges du trou de Botal (chez le foetus, il constitue une communication entre les oreillettes qui shunte les circulations pulmonaire et artérielle) sous forme d'une dépression, la fossette ovale (FO). Noter l'orifice de retour de la circulation coronaire (OVC).

    • Cur gauche
Découper la paroi antérieure de l'aorte et poursuivre l'incision à travers la paroi ventriculaire en suivant la direction du sillon interventriculaire.

Ligne d'incision
(face antérieure)

La ligne d'incision est marquée par les croix.


Ventricule gauche ouvert

VD : ventricule droit ; SIV : sillon interventriculaire ; 
VM : valvule mitrale ; P : cordages tendineux reliant les piliers à la valvule mitrale ; OG : oreillette gauche.
 

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR
Cavité ventriculaire gauche et origine de l'aorte

Noter les éléments de la valvule sigmoïde aortique remplis de coton
et l'orifice du tronc brachiocéphalique dans la paroi de l'aorte.
 


Détails
OTBC : orifice du tronc brachio-céphalique ; PA : paroi aortique ; X : éléments semi-lunaires de la valvule sigmoïde aortique : VM : valvule mitrale ; OAV : orifice auriculo-ventriculaire gauche souligné par un tube.

Détail de l'origine du tronc aortique

OTBC : orifice du tronc brachio-céphalique ; OAC : orifice de l'artère coronaire ; VS : élément de la valvule sigmoïde. Les deux autres éléments de la valvule ont été rempli de coton.
Noter l'ouverture de l'artère coronaire au niveau de la valvule sigmoïde

 

Détail des piliers du cur
PIL : pilier ; CC : cordages tendineux reliant les piliers à la valvule ; VM : valvule mitrale. L'orifice auriculo-ventriculaire est souligné par un tube.



Pour se procurer des curs de mouton frais, il faut s'adresser au vétérinaire d'un abattoir de façon à obtenir des curs entiers, non abîmés. En effet, lors de l'abattage, le cur est systématiquement fendu pour le vider de son sang et, le plus souvent, il est coupé à ras des vaisseaux, voire au niveau des oreillettes.
Si vous vous adressez à votre boucher, il ne pourra pas, en général, obtenir un cur intact.
Il est possible de congeler les curs et de les disséquer après décongélation.

Page d'accueil de BMdia
Tous droits réservés
BMédia, 1999-2004
Contact :
Envoyer un courrier